Posté le  28 Mars, 2011 par Simon Pulman

Mis en ligne le 28 mars 2001, le site de Scott Walker sharedstoryworlds.com  ressemble à ce qu’il va falloir suivre au cours des prochains mois. Le site semble avoir deux composantes principales. (depuis la parution de cet article, il y en a 3, une partie interview c’est ajoutée)

  • D’un côté, sa section d’articles permettant de se documenter et de déconstruire les tendances du storytelling collaboratif,
  • de l’autre, le site suivra les plus intéressants storyworlds de collaboration étant en ligne avec des informations utiles à propos du  droits d’auteur / de la licence d’utilisation et de la propriété.

Scott a mis en ligne un  billet  introduction utile qui définit ce qu’est un “shared story world” à ses yeux:

  • La réponse courte : une IP de divertissement conçus pour que  des personnes inconnues y travaille en collaboration.
  • La réponse moyenne : une IP de divertissement conçu pour permettre aux spectateurs / supporters / consommateurs de collaborer et de participer à la création de contenus.

Il est clair que la narration collaborative me fascine tant d’un point de vue créatif que de celui du Dealmaking. La notion d’intégration de contenu généré par l’utilisateur dans une IP établie est impérieuse, et j’ai écrit assez longuement sur ​​la façon dont cela pourrait fonctionner (en s’appuyant fortement sur ​​les principes proposés par Jeff Gomez). J’ai aussi vu quelques exemples concrets du principe qui devraient être lancés au cours des 18 prochains mois et qui sont incroyablement prometteur.

Cela dit, je crois moins à l’idée que les créateurs vont spontanément se rallier à un monde entièrement nouveau et qu’ils vont commencer à produire du contenu  pour un univers qui n’a pas publié de contenu «officiel» à ce jour. La prévalence de la fan fiction et des hommages autour des IPs aussi diverses que Star Wars et Gossip Girl semble être né de l’idée que :
  1. le créateur original a fourni une structure solide pour que d’autres puisse l’explorer,
  2. il y a un degré d’attachement émotionnel lié à l’IP d’origine (à savoir que les personnes investissent seulement du temps dans des choses dont ils se soucient).

Une IP nouvellement créée  tend à l’absence d’un ou deux de ces éléments, ce qui rend la proposition délicate.

Cela dit, je pense que le site de Shared Story Worlds de Scott va être une ressource inestimable et ce, pour quelques raisons :

  • Premièrement, si quelqu’un doit faire avancer l’idée de co-création originale, ce sera Scott, lui qui a investi beaucoup de temps et de réflexion dans la façon dont le système pourrait fonctionner (avec en exemple son projet Runes of Gallidon).
  • Deuxièmement, le site devrait fonctionner comme un moyen pour juger de la réussite de différentes IPs et des communautés qui vont avec – en voyant les avantages et les inconvénients, ce qui a attiré les utilisateurs ou ce qui les a repoussé, etc. Rien n’est jamais facile, la nature collaborative du site de Scott pourrait partager une partie des problèmes liés à l’innovation et ce, pour le bien de tous – pour les fans comme pour les créateurs.

Bien sûr, je suis particulièrement intéressé par les structures différentes qui seront proposés. Droit d’auteur et propriété intellectuelle sont des questions extrêmement sensibles, ainsi que les obstacles que nous devons négocier afin de débloquer le potentiel de l’intégration du contenu généré par l’utilisateur dans le canon.
Nous pouvons voir l’un des mondes souligné par Scott faire quelque chose de particulièrement intéressant à propos de la propriété intellectuelle,  j’espère alors, que Scott sera là pour le mettre en évidence et en discuter. Certes, si l’un de ces mondes fonctionne, je vois des possibilités réelles de e-commerce en découlant. Imaginez la création d’un nouveau personnage dans un univers qui résonne avec les spectateurs et qui peut être essaimé dans d’autres histoires et des biens commercialisables. C’est un moment intéressant.