Voici une méthode pour casser un code qui nous vient du FBI, elle implique 4 étapes :
1. déterminer la langue utilisée,
2. déterminer le système utilisé,
3. reconstruire la clé de cryptage et ,
4. reconstituer le texte codé.
Expérimentions sur ce texte codé : Nffu nf bu uif qbsl bu oppo.
Maintenant appliquons la méthode des 4 étapes :
1. Déterminer le langage vous permet de comparer le texte encodé au langage suspecté. Nos cryptanalyse commence habituellement par l’Anglais,
2. Déterminer le système utilisé : Ce codage utilise-t-il la méthode des mots réarrangé, des mots remplacés ou la substitution de lettres ? Dans ce cas il s’agit de substitution de lettre.
3. Reconstruire la clé de codage : Avec cette étape, nous répondons à la question comment le codeur a t il changé les lettres. Dans notre exemple, chaque lettre est remplacé par la lettre a sa droite dans l’alphabet.
4. Reconstruire le texte initial. En appliquant la clé de décodage, nous trouvons la solutions suivante : Meet me at the park at noon.
Voici un autre exemple de texte encodé :


Voici la terre qui nous vient d’un membre d’une gang actuellement en prison et destinée à un ami resté à l’extérieur. Elle semble, à première vue normale, commençant par “Saludos loved one,”  et décrivant les périls de l’utilisation de la drogue et la future visite de son fils.
Mais une investigation plus poussée par nos cryptanalistes du Cryptanalysis and Racketeering Records Unit (CRRU) révéla que cette soi disant lettre ordinaire était encodé avec un message beaucoup plus sinistre : tous les 5 mots, il y avait une lettre à relever, et le message était le feu vert pour le meurtre d’un des membre du gang.