V.O, le 17  Février 2011 par Simon Pulman sur transmythology.com et traduit par HerveC


Comme pour toutes les IPs (IP = Propriété Intellectuelle) de divertissement, la façon dont vous allez “pitcher” votre projet Transmédia est absolument fondamentale afin de  savoir si vous allez pouvoir obtenir le soutien

  • de collaborateurs,
  • des financiers,
  • de la presse
  • et même de fans potentiels.

Depuis que j’ai commencé ce blog, j’ai eu l’occasion de voir des éléments de pitch pour un bon nombre de projets Transmedia et je voudrais partager quelques idées sur la façon de les rendre aussi convaincant que possible.
Notez que ce sont mes opinions que je me félicite des suggestions et des opinions dissidentes qu’il ne manquera pas d’avoir dans les commentaires …

Le pitch sert Qui et quoi  ?

Il s’agit d’un principe général qui peut être prolongée bien au-delà des pitchs d’IP de divertissement : connaître votre public. Vous devez toujours avoir un pitch de base  (1 page) sur vous lors d’événements, et un elevator pitch (20-30 pages)  prêt. Cependant, si vous avez une réunion, prenez le temps d’adapter votre pitch.
Il peut être tentant de produire des pitchs qui sont

(a) assez vague pour tout type de public,

(b) qui contienne une foule de renseignements (l’approche évier de cuisine), de sorte qu’aucune question potentielle ne soit laissée sans réponse.

Aucune de ces approches n’est préférable. Au lieu de cela, pensez aux personnes que vous allez rencontrer et prenez le temps d’adapter un pitch dédié.  Un producteur d’animation voudra voir un côté légèrement différent de votre pitch (en se concentrant sur l’esthétique et l’histoire) d’un financier ou d’un distributeur (légère inclinaison vers des chiffres et la démographie).
En outre, je pense qu’il est bon de savoir ce que l’entreprise, que vous allez vous rencontrez, a fait dans le passé et pourquoi, précisément, votre IP va être attrayante pour elle. Je lirais, au minimum, la bio du personnel clé et l’histoire des productions de l’entreprise. Vous ne pouvez jamais savoir avec précision ce que recherche l’autre partie,  mais il n’est jamais dangereux de faire de votre mieux pour le discerner.  Faire des pitchs c’est s’entendre dire fréquemment “NON”, mais c’est un “OUI” que vous cherchez lors de chaque réunion.

Grammaire et orthographe

Tout le monde, à l’occasion, fait des fautes d’orthographe et de grammaire . Cela dit, il n’y a aucune excuse pour qu’il y en ait dans vos documents de pitch – votre synopsis, votre présentation de diapositives, vos démos et autres documents. Mettez le tout de côté pour y revenir plus tard et alors laissez quelqu’un d’autre le regarder aussi. Il est incroyablement distrayant de voir une énorme erreur grammaticale nous sauter au visage (regarder vos “c’est”), elle extrait le lecteur de l’expérience et soulève des questions sur le niveau de l’auteur. Rappelez-vous que cela est censé être votre passion – une erreur influe sur votre dévouement à l’excellence.

Relié votre pitch à votre ton

Le ton est particulièrement critique pour les projets Transmedia parce qu’il est l’un des éléments qui – avec les intrigues, les personnages et le thème – va faire le lien entre les histoires des différentes plates-formes. Vous pouvez essayer de décrire votre ton avec des adjectifs («irrévérencieux», «plaisir», «sombre), et vous le devriez. Toutefois, le lecteur aura une bien meilleure idée de votre ton prospectif à partir du pitch que vous lui fournissez.
Chaque élément du pitch influencera inconsciemment le lecteur :

  • design des personnages,
  • le choix des couleurs,
  • les polices de caractères,
  • la musique,
  • l’utilisation de la langue

vous devez donc être réfléchi dans tous ces aspects.
Si votre IP est un thriller, je peux regarder la première page et le réaliser immédiatement à partir de la police, des  couleurs, du logos, etc. Et puis la langue doit être tout au long percutante et spectaculaire – et non fleurie et languissante. Le Saint-Graal étant pour un pitch de comédie de faire rire le public, ou pour votre thriller de les avoir sur le bord de leurs sièges. Il va également sans dire que si vous”pitchez” à l’oral, ce que vous dites et comment vous le dites. Une seule chose : Pratiquez, pratiquez et pratiquez encore  !!

Be Smart avec votre Transmedia

On va reparler de la notion de “connaître son public» ce qu’il faut répéter. Essayez de savoir quelles sont les connaissances, à l’égard de contenu multi-plateforme, de votre public et adaptez votre argumentaire en conséquence. Les créatifs et les cadres de l’industrie du divertissement vont progressivement saisir les principes fondamentaux des techniques de développement Transmedia, mais si les personnes à qui vous expliquez votre pitch n’ont jamais dirigées un projet multi-plateforme, elles peuvent être facilement dépassées. Ainsi, mettez l’accent sur votre plate-forme principale. Si l’entreprise est plus moderne, vous pouvez pousser les choses un peu plus loin.
Cela dit, toujours garder à l’esprit la question du retour sur investissement. J’ai assisté à une présentation à Kidscreen ce matin où un responsable (je crois de Cartoon Network) a déclaré que les créateurs apportent parfois des projets Web et mobile qui sont très onéreux et ne peuvent actuellement pas être monétisés. Il serait très intelligent d’anticiper ce genre de questions – vos idées Transmedia peuvent-elles être monétisés et, si non, comment peuvent-elles être exécutées à un prix avantageux ?
Un dernier point avant de quitter cette section: assurez-vous que vous comprenez ce qu’est le Transmedia et pourquoi votre IP  doit être Transmedia. Même dans le court laps de temps pendant lequel j’ai lancé ce blog, j’ai remarqué une explosion dans l’intérêt à court terme et un bon nombre de personnes qui utilisent le terme sans vraiment le comprendre. Si vous voulez faire un pitch Transmedia, s’il vous plaît, faites le véritablement, plutôt que d’essayer d’exploiter un simple mot à la mode …

Powerpoints, Bibles et Brochures

Une bible moyenne, à propos de la mythologie d’une IP Transmedia, contient entre cent et quatre cents pages. Votre pitch ne devrait pas avoir autant de pages. Toujours en se référant à la notion de «connaître votre public», voir si vous pouvez discerner ce que l’autre partie aimerait voir dans un pitch. En tout état de cause, vous aurez probablement au moins deux documents standard dans votre arsenal : un document d’une page et une bible de 10-20 pages. Comme avec un scénario, l’espace vide est votre ami. Quant au contenu, je dirais que  les éléments suivants peuvent être utiles :

  • le titre,
  • la logline,
  • un résumé de l’intrigue,
  • les personnages,
  • le plan transmédia.

Chaque élément doit être très, très succinct.
Souvent, les créateurs ont passé des années à développer la mythologie et la trame de fond d’une IP et sont impatients de démontrer le niveau de recherche et le travail qu’ils ont mis dedans. Résistez à cette envie. Choisissez les meilleurs éléments et rappelez-les brièvement et avec goût. Ne noyez pas les lecteurs, mais laissez-les plutôt en redemander.

Video

La vidéo est à la fois la meilleure et la pire façon de mettre en valeur votre IP  Transmedia. Si elle est exécutée de manière professionnelle, elle peut présenter une idée d’une manière que de simples paroles ne peuvent pas : le ton, le thème, personnages, intrigue, le monde le plus grand. Une vidéo bien-produit est l’expression ultime de l’idée de «voir, et ne rien dire.”
Cependant, la vidéo peut aussi tuer un projet dans l’esprit de la partie qui reçoit le pitch – en un instant. Il y tant d’éléments qui entrent dans une  production vidéo  forte :

  • le cadrage,
  • l’éclairage,
  • la mise au point,
  • le taux de compression / structure,
  • le mixage son,
  • l’écriture,
  • le montage
  • et bien sur, la qualité des acteurs.

Si vous êtes sûr que vous pouvez montrer quelque chose qui ressemble à un clip de 5 minutes extrait d’un film ou d’une série télévisée (ou au moins un spectacle Web tels que The Guild), alors allez-y. Sinon, je préfère avoir affaire à un texte fort et des documents graphiques qui laissent entrevoir que ce que la vidéo pourrait être – plutôt que de demander au spectateur “d’imaginer ce à quoi cela ressemblerait si c’était  mieux exécuté.” Parce que c’est quasiment impossible …

Animation

Cela dit, j’ai une légère préférence pour une animation bien exécutée, car elle supprime de nombreux problèmes inhérents à la production physique (surtout les acteurs amateurs). En fait, je serais ravi de voir des storyboards animés plutôt que des vidéos  mal tourné.
En outre, il convient de mentionner que si vous pouvez concevoir une façon intelligente de montrer les éléments de votre projet transmédia à  travers une démo animée ça pourraient être intelligent.

Genre

L’une des fonctionnalités remarquables du Transmedia, c’est de permettre à un plus vaste éventail d’histoires de s’adresser à un public qui ne relèvent pas de la démographie Nielsen traditionnelle. Cela dit, certaines règles s’appliquent toujours aux IPs et un d’entre eux est le genre. Apprenez à connaître votre genre. Est-ce de la comédie, de l’horreur, du drame, de l’aventure, de la famille, etc ? Il est autorisé à fusionner deux de ces mêmes genres dans certains cas (action-aventure, comédie-familiale) mais si vous ne pouvez pas prévoir ces paramètres, vous êtes en difficulté. En outre, cela aide à être en mesure de définir votre public, en particulier avec les IPs d’enfants – d’âge préscolaire, entre 2, adolescent, etc.

Passion

Pour finir j’espère que les lignes directrices ci-dessus vous ont été utiles, rappelez-vous qu’il ya toujours une exigence supplémentaire pour n’importe quel pitch gagnant : LA PASSION.
Dans le processus d’élaboration et de pitching d’une IP, il est facile de perdre de vue la raison pour laquelle vous l’avez aimé en premier lieu. Donc, de temps en temps, il faut prendre du recul et se rappeler pourquoi cette idée compte pour vous. Et puis être absolument certains que d’autres personnes vont comprendre combien vous êtes passionné par cette idée – et comment vous êtes décidé à en faire une réalité.

Quelques liens pour aller plus loin :

Pitching transmedia
Pitch Online
Savoir pitcher un projet
How to pitch anything in 2 minutes
How to pitch an idea ?