SORTANE est un projet transmédia (Web-série, ARG) produit par NNPROD dont la sortie est prévue pour mars / avril 2011. Nous avons interviewé Charly Lemega, l’un des créateurs.

Teaser de la Web-série Sortane
envoyé par Rampalemy. –
L’histoire :
Rémi se rend dans un parc abandonné pour terminer un ARG. Il doit, grâce aux indices récoltés auparavant, y retrouver Jade qui a disparue.
Il s’y rend avec Mélanie, la fille dont il est amoureux, mais qui est accompagnée de Romain, son copain en titre.
C’est alors que l’ARG va se transformer en réalité et leur survie, dépendre de celui qui dirige la partie, SORTANE, le marionnettiste.

Vous voulez participer à la fin de l’ARG ?
Expérimenter une expérience entre fiction et réalité ?
Suivre une web-série qui n’a pas été tournée dans un appartement ?
Allez donc sur sortane.com
La web-série se déroule sur neuf épisodes de cinq minutes à regarder chronologiquement et permet de jouer à l’ARG.
En bonus, sur Blogomadaire une petite interview de Charly Lemega à propos de SORTANE.

D’où vous vient l’idée de départ ?

Nous visitions un ancien zoo/parc préhistorique abandonné avec le co-créateur de l’ARG (Vincent Sawicki) et nous sommes vraiment tombés amoureux du lieu. A la fois abandonné et entretenu, parsemé d’anciennes cages, de statues de dinosaures recouverts par la végétation et d’australopithèques…

Le lieu devenait de plus en plus étrange au fil de notre avancée. Ce sont ensuite 2 envies déjà existantes qui sont venues se greffer à lui : celle de faire une web-série française différente et celle de concevoir un ARG.
Pour la faire courte, j’ai toujours été intéressé par la frontière entre fiction et réalité. Ici, comme le lieu s’y prêtait vraiment, j’ai donc rapidement eu l’idée de faire une web-série à suspens sur des jeunes se rendant dans ce parc pour les besoins d’un ARG et de rendre cet ARG jouable pour les spectateurs. Ainsi pour les personnages comme pour le public, le jeu va devenir de plus en plus réel pendant que le parc où ils évoluent, lui, va devenir de plus en plus irréel.

Qui sont les auteurs de SORTANE ?

J’ai (Charly Lemega) écrit et réalisé la web-série avec l’aide de Vincent Sawicki, avec qui l’ARG a été co-crée. Vincent travaille dans le Web et personnellement je travaille dans l’audiovisuel en parallèle de mes projets personnels en tant que réalisateur.

Quels sont vos modèles ?

Je suis personnellement un grand fan de séries depuis toujours. Celles avec un vrai fil rouge ou une vraie mythologie, celles qui mélangent les genres. Mon but était donc de créer une petite web-série qui se suit étant à la fois décalée et dramatique, avec une vraie évolution. Pour comparer à des séries françaises, cette façon d’opérer et le ton du personnage principal peuvent faire penser aux séries d’Alexandre et Simon Astier (Kaamelot, Hero Corp) qui sont de véritables modèles. Ils s’occupent de tout sur leurs projets et le font avec une grande intégrité et un ton différent. Bien sûr j’ai dû après m’adapter au niveau d’attention très faible de l’internaute moyen pour tenter de faire quelque chose d’intéressant tout en gardant un format court (9 épisodes d’environ 5 minutes). Pour ce qui est de l’ARG nous avons toujours été intéressé par ce concept et nous avions déjà commencé à en créer un il y a plusieurs années. Pour celui de SORTANE nous avons essayé d’en créer un organique et accessible. Le but est que des personnes n’ayant jamais entendu parler d’ARG y jouent et progressent de manière intuitive. A chaque fois nous essayons de mettre en place plusieurs façons d’accéder à une info avec un degré de geekitude différent.

Avec quels moyens techniques le projet est-il réalisé ?

Sans trop rentrer dans les détails SORTANE est un projet de bénévoles passionnés en auto-prod. La plupart des membres de l’équipe bossent ou étudient dans l’audiovisuel et nous avons donc essayé de faire le meilleur produit possible avec peu de moyens. A terme, l’idéal serait pour nous de trouver un partenariat ou une co-prod pour une saison 2 ou un éventuel reboot de la saison 1. Le projet a été tourné avec une caméra full HD (canon XL-3).

Les acteurs sont-ils des pros ?

Tous les acteurs ont été choisis par casting, certains ont déjà des agents et des projets payés à leur actif et j’espère qu’on les verra de plus en plus car ils le méritent !

Les comédiennes et comédiens sont :
Gowan Didi : Rémi, Numia : Mélanie, Rodrigue Pascual : Romain, Yann Sorton : Le 3eme homme, Vanina Arias : Jade.

La web série sera-t-elle entièrement filmé avant le lancement du projet ou vous vous gardez une porte de sortie ?

Pour plusieurs raisons nous avons préféré tout tourner dans la continuité. Ainsi, pas de mauvaises surprises et la garantie pour le public d’avoir une saison entière quoiqu’il arrive. Les 9 épisodes sont actuellement en finalisation de montage. (Je pense sortir les 2 premiers d’un coup puis un par semaine)

Il y aura-t-il des images de synthèse comme dans Sanctuary où sera-t-on dans du réel pur et dur ?

La série, l’ARG et l’histoire dans son ensemble restent ancrés dans le réel.

Le média principal est-il la web-série ou est-ce l’ARG ?

Bonne question ! Au début la web-série primait puis l’ARG puis à nouveau la web-série… Le but aujourd’hui c’est de faire 2 expériences complètes en parallèle, liées mais sans que l’une prenne le pas sur l’autre. L’intérêt du projet tient pour moi de ce lien constant entre ces 2 médias, des mises en abymes et des clins d’œil réciproques. Ceci étant dit, nous sommes conscient que jusqu’à preuve du contraire la web-série sera beaucoup plus regardée que l’ARG joué… De plus, si l’ARG demande de regarder la web-série, on n’a pas besoin de jouer à l’ARG pour apprécier cette dernière.

Pourra t on participer même si on est allergique à Facebook ?

L’ARG passera par Facebook et il sera indispensable de s’inscrire dessus. (au moins avec un compte fictif). Désolé !
PS de Blogomadaire : Obliger les joueurs à s’inscrire sur un média qui génèrent des réactions passionnées comme Facebook n’est pas une bonne idée ! Cette erreur a déjà commise par le projet « Faits divers paranormaux ». Au moment du lancement de « Faits divers », les réactions sur certains forum « geek » étaient très dures à son égard. Et certaines personnes n’ont pas joués à l’ARG à cause de ça. Dommage de se lier si fortement à une plateforme (controversée) alors qu’un site web existe …

Réponse de Charly : Pour répondre à la critique sur Facebook, ce site n’est pas utilisé en tant que plateforme pour l’ARG mais juste comme une des nombreuses étapes du jeu. Concrètement l’ARG consiste à retrouver une fille disparue nommée Jade ***, c’est le but du jeu. Et pour ma part, si je veux recueillir des informations sur une personne dont je ne connais que le nom je vais dans un premier temps soit la chercher sur google, soit taper son nom sur facebook pour regarder à quoi elle ressemble, ce  qu’elle aime, etc… Que l’on soutienne ou pas facebook, je pense que c’est le reflex de tous.
Donc comme l’ARG de Sortane se veut “organique” et réaliste, trouver et consulter le profil de Jade fera logiquement partie du jeu. Après ça ne veut pas dire qu’on force le joueur à créer un vrai profil Facebook ou qu’on en fait l’apologie, on se sert juste des outils réels actuels. Le joueur peut très bien créer un faux profil en 1min au nom de Babar, peu importe. Je ne pense pas que ça soit une barrière infranchissable.
L’équipe technique :
Charly Lemega :
Scénariste, réalisateur et monteur de la web-série et co-concepteur de l’ARG.
Vincent Sawicki :
Assistant réalisateur, régisseur, défricheur, co-producteur, créateur du site internet, co-concepteur de l’ARG, photographe de plateau et pinailleur en chef.
Théo Barletta :
Chef opérateur, cadreur.
Quentin Brayer :
Assistant caméra.
Cyprien Bisot :
Assistant caméra, photographe de plateau.
Florent Glardon :
Ingénieur du son, cadreur, mixeur son, photographe de plateau.
Vincent Guiot :
Ingénieur du son, compositeur de la musique.
Estelle Lembert :
Ingénieur du son.
Marine Ruimi :
Scripte, assistante de réalisation, photographe de plateau.
François Beaufort :
Beta-testeur sur tout le processus, aide au codage du site et soutien moral depuis Toronto.