L’article original de Nicko Demeter est sur ARGNet
La traque d’un serial-killer n’a rien de nouveau dans le monde des ARGs. Cependant, lorsque cette expérience est réalisée par une major,  invariablement cela déborde de l’écran pour aller IRL (dans le monde réel).
Pour cette fois, le coupable est ? La série Dexter, diffusée par la chaine Showtime aux USA (et Canal + en France).
La série suit la vie de Dexter Morgan, une sorte d’expert légiste travaillant pour le département de la police de Miami, qui est, lui aussi, un serial-killer.
Les années passées, Showtime a introduit la nouvelle saison de Dexter de différentes manières :

détournement de couverture du magazine Rolling Stone avec Dexter

Cette année, un ARG vient annoncer la nouvelle saison de Dexter qui commence le 25 septembre aux USA. (et sur les .torrent 😉 )
Comme il a été précédemment dit dans ARGNet, une mission SCUNGR avec un thème Dexter au Comic Con menait les joueurs à une sinistre salle du tueur. Les joueurs ont rejoint la traque grâce à leur contact Dee Pratt, un ancien agent du FBI. Son site Internet, SerialHunters.com est la première introduction à l’infâme Serial-Killer connu sous le nom d’»Infinity Killer». L’intérêt de Pratt pour ce cas frise l’obsession et se traduit par de fréquentes mise à jour de son compte Youtube : SerialHuntress. Dans un véritable trait de génie, elle a déterminé qu’utiliser l’intelligence collective serait le moyen le plus efficace pour traquer le tueur et elle a commencé son projet : Justice By All, qui sert également de forum au jeu.
Les technologies utilisées dans ce jeu vont de Facebook et Twitter à des téléphones internationaux qui révèlent quelquefois des informations vitales (mais seulement si vous êtes gentil) et nécessitent la coopération de la majorité des joueurs, à cause des délais à respecter, pour rechercher certains indices. Les créateurs du jeu ont adopté un rythme qui permet à chacun d’être complètement immergé dans ce saisissant jeu du chat et de la souris. Tout les personnages du jeu ont répondu rapidement aux questions des joueurs, même ce personnage qui était supposé être en Chine, ce qui maintient à la fois l’intérêt et interaction.
Dans le dernier retournement de l’intrigue, les joueurs sont lentement placé dans un rôle instrumental en ce qui concerne chaque meurtre. Il y a actuellement quatre victimes :

  • Santos Jimenez ( un dealer de drogue paranoïaque de Miami)

  • Jeo Welmont ( un Colonel à la retraite de l’Illinois)

  • Matthiew Clarke ( un homme qui a été «assassiné» durant le Comic Con)

  • Judge Sarah Zeizel ( une femme dont le mari a été brièvement un suspect).

Le jeu est hard lorsqu’il affiche des preuves audio, des images ou des fichiers vidéo, ou d’autres types de preuve en relation avec le tueur : par exemple, l’une des énigmes du jeu nécessitait d’identifier un code gravé par une séries de coupures dans la chair de l’une des victimes. Ainsi, l’expérience est destinée à une audience adulte et ce n’est pas l‘utilisation de grande quantité de faux sang qui nous contredira. Une hypothèse valable est que ses victimes ont plus en commun que de simplement se faire tuer par un psychopathe mais , à ce jour, cette connexion n’a pas été déterminée. D’après les dossiers, la première victime connue d’Infinity remonte à 2008, donc les plus récents meurtres ne sont pas nouveau pour notre tueur.
Infinity a interagit avec les joueurs dans un message ou dans un chat envoyé depuis l’une de ses multiples apparences onlines mais il a aussi permis à tout le monde de plonger dans sa personnalité à travers plusieurs vidéos de sa thérapie : SleepSuperbly.com sous le nom de F8, où ses motivations peuvent peut être être explorée. Dans son dernier exploit, Infinity c’est débrouillé pour modifier la dernière vidéo postée par Pratt, démontrant qu’il n’est pas seulement méthodique mais aussi techniquement très malin. mais ce jeu est plus qu’un simple surf sur le net, la dernière preuve était une veste appartenant au tueur qui a été déposé à l’exposition BODIES à New York. Dans la poche de la veste, parmi d’autres objets, se trouvait une clé USB contenant divers indices.
Même s’il est trop tôt pour savoir si le gameplay va éventuellement forcer les joueurs à prendre parti, il est évident que les motivations du serial killer ne sont ni blanches ni noires. Ainsi, comme dans la réalité, les motivations des personnages reste caché dans une zone grisâtre. Et c’est pour ça que cette aventure sanglante continue à passionner.
Tous les articles concernant Dexter sur ARGNet
Discussions sur le forum Unfictions
Résumé des actions sur le site angelnorelation.com