EVOKE,
le dernier jeu de Jane McGonigal
( sponsorisé par le World Bank Institute)
s’est terminé le 19 mai.

Il devait préparer  les joueurs :

  • à analyser des problèmes
    • environnementaux,
    • sociaux
    • techniques,
  • à  trouver des solutions nouvelles et innovantes liées à ces problèmes,
  • à mettre en œuvre ces solutions nouvelles.


EVOKE 2010 étant fini, on peut analyser les chiffres fournit par le blog afin d’essayer d’avoir une photographie instantanée des utilisateurs de cet ARG made in US.

  • 19,324 joueurs de 150 pays ont été enregistrés,
  • Les Agents ont été au total : 11 474
    • 2 999 femmes soit 26,1%
    • 8 484 hommes soit 73.9%

les pays représentés sont :

  • USA : 5 656 (49.3%)
  • Canada: 944 (8.2%)
  • Afrique du Sud : 871 (7.6%)
  • Grande Bretagne : 436 (3.8%)
  • Autres : 3567 (31.2%)

Ce qui nous donne au minimum 68,8% de joueurs (ou utilisateurs) parlant anglais. Ce qui est beaucoup, non ?
On peut facilement en déduire que le joueur “moyen” est un homme qui habite un pays de l’OCDE. Pas trop nouveau comme définition d’un joueur …
Il y a eu aussi :

  • 23 500 message de blog (soit, à peu près 335 par jour),
  • 4 700 photos,
  • + de 1 500 vidéos

tout ceci étant là pour aider à la compréhension des solutions trouvées chaque semaine.
EVOKE a aidé à un dialogue entre les cultures (même si la majorité des participants était des occidentaux) ainsi qu’à la création d’une banque d’idée de développement, et ça ce n’est pas rien … Dans un sens, on peut dire qu’EVOKE était un jeu politique. (
Le futur nous permettra de voir jusqu’où les marionnettistes vont oser nous emmener …
L’ARG a même eu un détournement : INVOKE.  Le début de la gloire ?
Il serait intéressant que des projets Français partagent eux aussi leurs données, le transmédia fr ne pourrait que s’en porter mieux.