Il s’en ouvre un bientôt chaque semaine. Depuis un an et demi, les «escape game» ont débarqué en France. Ce phénomène, déjà bien implanté à Paris, conquiert désormais toutes les régions françaises. Le principe: un groupe enfermé dans une pièce dispose d’une heure pour résoudre une énigme et s’échapper du lieu. Chaque pièce a son scénario et son ambiance, dans lesquels les joueurs sont plongés. De quoi rappeler les chasses au trésor à thème. Mais qu’est-ce que l’escape game a de plus?

«J’ai découvert le concept lors d’un voyage à Londres avec deux amis, il y a deux ans», raconte Louis Kerveillant, cofondateur de HintHunt, premier escape game français ouvert en décembre 2013. «Ça a été une heure hyper forte en adrénaline», explique Louis Kerveillant. En sortant, les trois Français n’ont qu’une idée en tête: exporter le concept à Paris. Le projet voit le jour en partenariat avec HintHunt, qui signe une licence avec les entrepreneurs. Ces derniers reçoivent le scénario du jeu et se chargent de tout le reste. «Ça a beaucoup mieux fonctionné que prévu», reconnaît Louis Kerveillant. «On espérait remplir le jeu au bout de six mois. En fait, en deux semaines, les plannings étaient complets.» Six mois plus tard, une deuxième salle voit le jour pour répondre à la demande. L’une des clés du succès: HintHunt se classe numéro 1 de la catégories «Attractions» sur Tripadvisor de janvier à novembre 2014. Une preuve de son succès immédiat auprès du public.

Un concept japonais

[…]