Le débat est lancé depuis que Réné Broca, dans une interview publiée sur Le Blog Documentaire, a décidé de régler son compte au « Transmédia de création » en affirmant que, faute de modèle économique et d’intérêt pour le public, cette tendance avait peu d’avenir dans nos espaces médiatiques.

Le « transmedia » ou comment passer d’une tendance de fond à un buzzword éphémère.

Quand Henry Jenkins définissait au début des années 2000 le transmedia storytelling comme « un processus dans lequel les éléments d’une fiction sont dispersés sur diverses plateformes médiatiques dans le but de créer une expérience de divertissement coordonnée et unifiée », il ne réduisait pas le concept au simple terme de « transmedia » mais plaçait déjà la narration au coeur du processus de création. Dans les pays anglo-saxons, le mot « transmedia » n’est ainsi jamais dissocié du mot « storytelling ».

Henry Jenkins met aussi en évidence dans ses publications un réel phénomène de convergence médiatique. A travers les nouvelles technol

 

[…]