Récemment, un article publié sur le Blog Documentaire a fait quelques vagues dans le verre d’eau qu’est l’univers des nouvelles écritures. Réné Broca, anciennement en charge du festival du Forum Blanc, y décrétait le « transmédia de création » comme étant mort presque-né. Il serait toutefois injuste de le désigner comme seul Cassandre dans cette histoire puisque nombreux sont ceux que j’ai pu entendre prononcer des sentences similaires : « le transmédia est mort, ne marche pas, ne fait pas d’argent, n’intéresse plus personne. Le truc d’avenir, c’est la réalité virtuelle et Snapchat. Le reste, on a essayé et ça marche pas. »

Pendant plusieurs jours, je me suis demandé comment réagir. Faut-il que je défende à tout prix une démarche créative que j’affectionne depuis plusieurs années ? Dois-je me ranger derrière les croque-morts du transmédia et signer moi aussi sa disparition à la faveur de formats moins alambiqués et plus prometteurs économiquement ?

[…]