Difficile d’échapper à la mode des escape game ou jeux d’évasion. Le principe est souvent le même: résoudre des énigmes sur un mode coopératif. Plusieurs joueurs sont généralement enfermés dans une pièce qu’ils vont devoir fouiller pour trouver des indices et venir à bout d’une intrigue. Un concept qui cartonne notamment grâce aux sessions de team building pour cadres en mal d’esprit collectif. Une quarantaine de salles ont ainsi émergé en France ces dernières années et s’imposent comme le nouveau paintball. En moins salissant.

Virtual Room surfe sur cette vague tout en inaugurant une nouvelle ère dans l’escape game. Voilà un format hybride qui va rassembler les fans du genre mais aussi les amateurs de réalité virtuelle. Si le concept est sensiblement le même, il pousse le procédé plus loin en plongeant les joueurs, via un casque de réalité virtuelle, dans des mondes totalement immersifs. A l’origine de cette approche hybride, Jean Louis Bouthinon et Jean Luc Gignoux, l’un et l’autre représentants en France de la franchise escape game, et Vincent Kawnick, cofondateur de Monsieur K, le studio à l’origine du jeu et spécialisé dans les applications 3D en B to B. « C’est la rencontre de deux univers », déclare Jean-Louis Bouthinon.

Difficile d’échapper à la mode des escape game ou jeux d’évasion. Le principe est souvent le même: résoudre des énigmes sur un mode coopératif. Plusieurs joueurs sont généralement enfermés dans une pièce qu’ils vont devoir fouiller pour trouver des indices et venir à bout d’une intrigue. Un concept qui cartonne notamment grâce aux sessions de team building pour cadres en mal d’esprit collectif. Une quarantaine de salles ont ainsi émergé en France ces dernières années et s’imposent comme le nouveau paintball. En moins salissant.

e. […]