Il y a quelques semaines, un nouveau phénomène ludique pour promeneurs avertis a été annoncé pour l’été qui arrive à grand pas. Wizard se présente comme un jeu smartphone en réalité augmentée créé pour dynamiser certains lieux historiques français. Les monstres et merveilles de cette fiction géolocalisée appartiennent à l’univers fantastique de l’heroic fantasy… de quoi coller évidemment avec une bonne partie du notre bon vieux patrimoine !

En réalité, l’arrivée de ce Pokémon Go à la sauce médiéval-fantastique n’est que la modeste facette d’un mouvement venu, en quelques années, troubler la grisaille tangible des espaces urbains. Ainsi, un certain nombre d’univers de fiction institutionnalisés sont injectés ici et et là dans nos pratiques urbaines. Nous ne reviendrons évidemment pas sur le cas éculé de Pokémon Go, qui a en quelque sorte accompagné et ouvert le chemin à d’autres urbanités fantasques. Semblables (comme Wizard), ou d’un tout autre genre (les “escape games”), ces nuances ludiques se glissent dans les pratiques des citadin-es comme des bouffées d’imaginaires salvatrices.

[…]