Dans un article du Blog documentaire, René Broca, l’organisateur du Forum Blanc qui constituait l’un des grands rendez-vous de la créativité web, a lâché une bombe : le mode de production transmédia ne fonctionne pas. Fondamentalement, « on constate qu’il n’y a toujours pas de marché qui s’est constitué ; ce qui veut dire concrètement que les auteurs et producteurs ne peuvent pas en vivre ». Le modèle n’est pas rentable, il est donc voué à mourir à plus ou moins long terme. L’ont suivi plusieurs articles pour commenter ces déclarations, notamment ceux de Rabbit Hole ou de Benjamin Hoguet, et modérer un peu la première impression.

Personnellement, je me compte parmi les vendeurs de savonnettes (en référence à l’article de Broca) et encore plus au petit vendeur de savonnettes qui essaye de faire des produits web un peu innovants dans un univers qui a parfois du mal à l’être. Et bizarrement, je me dis que le transmédia et encore moins l’innovation web ne sont pas morts, loin de là. Encore faut-il définir ce que l’on appelle transmédia et ne pas oublier que l’innovation ne peut que se faire à perte, en tout cas au début.

L’innovation se fait toujours à perte