L’article original de Michael Andersen est sur ARGNET.

Tous les ans, les développeurs et joueurs d’ARG se rassemble à l’ARGF EST pour échanger, discuter des récentes innovations et trouver d’excitants nouveau lieux pour discuter des futurs projets tout en partageant des boissons.

ARGFEST  2010

ARGFest a réalisé certaines grandes choses depuis son humble démarrage à Las Vegas. En 2008, à Boston, les participants ont regardé The Dark Knight aux cotés des créateurs de cette expérience virale, ont participé à The Lost Sport dans le cadre d’un jeu en réalité alternée pour les Jeux olympiques, et témoigné pour la foule qu’un bodybuilder était vêtu seulement d’un hamac banane. L’année suivante, à Portland, les participants se sont revêtu de costumes de robot fait à partir de carton et de papier d’aluminium pour une séance revigorante de speed dating pour robots, ils ont connu la première des jeux en réalité alternée de 10-minutes de Mime Academy, et ont appris, dès le début des ARGs de la main de Jordan Weisman. L’été dernier, à Atlanta, The Transmedia Artist Guild a officiellement annoncée sa formation, Jim participants Babb formés dans l’art délicat de sockpuppetcraft, et Ian Pottmeyer conduit un jeu enthousiaste de non requis Talent, un tambour battant confrontation artistique. Jim Babb a formé les participants dans l’art délicat du sockpuppetcraft, et Ian Pottmeyer y conduisit un jeu enthousiaste : No Talent Required,, une épreuve de force artistique menée tambour battant.

Il est évident qu’ ARGFest a la forte tradition de réunir ensemble des experts et des événements forts, mais selon le créateur d’Unfiction, Sean Stacey,ce sont « les discussions impromptues entre les sessions et les événements qui font qu’ ARGFest est à la fois merveilleux et merdique, C’est un bon endroit pour les amateurs d’ARGs et de transmedia de tous bords de se réunir et de concocter des idées folles, comme she-crab. »

Sur la base de données anecdotiques, un certain nombre de jeux en réalité alternée et des partenariats ont donné naissance à des conversations informelles dans des chambres d’hôtel et des couloirs, et ce, à travers le pays.