C’est la crise. Une grande banque française fait faillite. La France doit sortir de la zone euro et créer une nouvelle monnaie. Il faudra entre dix et quinze jours pour la fabriquer et la distribuer. En attendant, les Français doivent vivre avec 40 euros par personne et par semaine… Que se passe-t-il lorsque la société vacille, que l’économie chancelle, bref que  le chaos soit à nos portes !

Voici le pitch d’Anarchy, la nouvelle œuvre de création collective de France 4 (dans le cadre des nouvelles écritures), qui se propose de nous immerger dans une France en difficulté, et ce, à partir du 30 octobre à 22h50 ( dans un format de 8 fois 26 minutes). Nous pourrons écrire une partie de son histoire. A vous/nous de prendre possession des personnages et des histoires.

anarchy-3

Chaque semaine, vos/nos créations pourront intégrer la série. Des personnages créés par les spectacteurs seront choisi et incarnés dans la série. Les scénaristes se chargeront de leur créer une histoire.

Comment se feront  les choix ?

A vous de réussir à être convaincant, les désirs et les motivations de vos personnages devront réussir à convaincre la rédaction d’Anarchy de les choisir.

Soyez efficace et entrer dans l’histoire de la série.

Voici l’un des buts du jeu.

  • Le gagnant prête son personnage,
  • les scénaristes l’adaptent,
  • un comédien lui donne vie à l’écran.

Normalement, si tout se passe bien, chaque épisode sera écrit, tourné et diffusé dans la même semaine.

Ce sera :  » A vous d’écrire la suite ». Vous devrez vous rendre sur le site d’ANARCHY (prochainement en ligne) pour participer.

Sur le site Internet, l’Internaute retrouvera les avatars des personnages de la série et il pourra les prendre en main pour décider de leur destinée. Chaque semaine, les scénaristes choisiront une à deux contributions pour les inclure dans le scénario de la semaine.

Anarchy est une fiction participative transmédia composée :

  • d’un site,
  • d’un jeu via les réseaux sociaux,
  • d’une application mobile,
  • d’une série (8 x 26 min),
  • d’un roman,
  • des articles (rédigés par une rédaction d’une quinzaine de journalistes et auteurs)
  • un flux d’infos en direct,
  • des JT vidéos sur Internet,
  • d’une chronique hebdomadaire écrite par Marc Dugain.

 

Procédé intéractif

Procédé interactif

 

 

De part mes nombreux échanges avec Scott Walker, (CEO de Brain Candy et créateur de Runes of Gallidon) je sais qu’il est difficile, même avec un projet de langue anglaise, de mobiliser des participants créatifs. Ce projet va donc fonctionner comme un labo grandeur nature pour un projet francophone et je vous avoue que j’attends (avec impatience) de voir ce qu’il va se passer.

A la lecture du projet, on peut se poser les questions suivantes :

  • « Va-t-il y avoir suffisamment d’UGC (de création d’internaute) pour que le projet soit interessant, ou bien ne va-t-on avoir droit qu’à un travail de scénariste ?
  • Comment vont-ils réussir à transformer Dr Jeckyll, le spectateur en Mr Hyde, un scénariste ?
  • Quels seront leurs mécanismes d’incitation, de récompense ?
  • Quels seront les procédés de gestions des droits d’auteurs ?

Techniquement, de projet est intéressant de part les problématiques qu’il soulève, voici un laboratoire, un test grandeur nature qui va nous permettre de découvrir, sur un projet en Français, une nouvelle facette de l’UGC.